Camilla Schön

Alors qu’elle se concentrait auparavant sur des œuvres figuratives comportant de nombreux éléments organiques, elle se consacre aujourd’hui presque exclusivement à l’abstraction. Depuis deux ans, elle travaille intensément dans le milieu de la gravure. Ses œuvres sont principalement de la gravure à la pointe sèche au carborundum sur papier. Dans son processus de travail, l’expérimentation de couleurs et de formes est le facteur essentiel.

Dans le travail intuitif, elle crée toujours de nouvelles idées et surprises. Pour eux, le processus de gravure à l’eau-forte est unique, car au final, vous ne pouvez pas prédire quel sera le résultat. Chaque impression devient une pièce unique. Le travail en série est une base importante pour elle. Pour eux, un « flux » est créé – un état dans lequel ils ne réfléchissent pas consciemment, mais suivent les développements et les inspirations perçus, en faisant constamment face à de nouveaux défis qui exigent de l’attention et des efforts. Il crée et dissout les états de tension intérieurs. Dans « Flow », elle utilise l’intuition pour promouvoir son propre développement artistique, transmettant tension et subtilité dans ses œuvres. Cela se voit très bien, par exemple, dans la série « sans titre » de 11 gravures à la pointe sèche au carborundum (2019).

Son dernier projet consiste en huit tirages, qu’elle a assemblés dans un énorme leporello (les tirages individuels ont une taille de 76x106cm) pour créer une barrière entre livre et installation. La distance permet de regarder de près et de réfléchir.

Camilla Schön est née en 1995 à Vienne. Depuis 2016, elle étudie à l’Université des Arts appliqués dans la classe de graphisme et gravure de Jan Svenungsson.

Available Art: